Accueil / Ateliers et réseaux / Congrès /

Dernières contributions ici

  • Le stand du Cirad Iguaçu au Brésil

Localisation

  • Le congrès s'est déroulé du 11 au 15 aôut 2003 à Foz do Iguaçu dans l'état du Parana au Sud du Brésil.

Iguassu-2003

Cette page est consacrée au 2ÉME CONGRÈS MONDIAL SUR L'AGRIGULTURE «DURABLE», organisé par FEBRAPDP, CAAPAS et de nombreuses autres institutions dont le Cirad qui a également apporté son soutien. L'appui financier du Ministère Français des Affaires Etrangères et Européennes MAE DgCID, de l' Agence Française de Développement AFD et du Fonds Français pour l'environnement Mondial FFEM ont permis au Cirad de présenter ces résultats et ceux de ses partenaires au long de cette rencontre prolongée par un atelier organisé par IAPAR.

A cette occasion le Cirad a invité 39 personnes, chercheurs du Cirad ou partenaires du programme de recherche Agroécologie. Tous ont ensuite participé à l'atelier de terrain co-organisée par IAPAR dans le Parana, pour visiter différentes exploitations. Avec des formateurs de IAPAR, cet atelier a permis aux participants de débattre avec les agriculteurs, les formateurs et les chercheurs, des différentes étapes nécessaires pour une bonne adoption, par l'agriculture familiale, des systèmes de semis direct sur couvertures.

Page rédigée par : Administrator User.

Commentaires

 

Recherche dans la librairie virtuelle

application/pdf [124,80 kB] - 12/10/2005   New rice varieties and cropping systems for paddy fields with poor water control in Madagascar

[ Résumé ]

Developing and maintaining water control in paddy fields is difficult, costly and requires sufficient water reserves. Thus, even in the main rice growing area of Madagascar, the Alaotra lake region (800 metres above sea level), only 30 000 ha of paddy fields can be properly irrigated when over 70 000 ha will remain under poor water control. In these fields, traditional techniques based on irrigated cropping practices are very unreliable: late transplanting (which can be done only when sufficient water is available) and occurence of dry conditions at the end of the plant cycle lead to usually low yields (0.8 to 1 t/ha on average) and production is very unreliable (from nil, during the dry years to 3t/ha when rains are favourable), which makes crop intensification very hazardous. For such situations, a change in paradigm is proposed: abandoning irrigated practice and making the choice of growing upland or "poly-aptitude" rice varieties (SEBOTA) with agro-ecological practices adapted to the specific field water regime.

application/pdf [56,43 kB] - 18/09/2003   No-tillage for the diversification of rice-based farming systems in Cambodia (poster)
application/pdf [67,23 kB] - 18/09/2003   Designing of direct seeding cropping systems with northern cameroonian farmers (poster)
application/pdf [107,22 kB] - 12/09/2003   Integrating agriculture and biodiversity conservation in mid Zambezi valley (poster)
application/pdf [58,87 kB] - 12/09/2003   Diversity of direct seeding mulch based cropping systems (dmc) and consequences on soil carbon stocks Rio Verde region (Goias, Brazil) (poster)
application/pdf [46,58 kB] - 12/09/2003   Key agronomic factors affecting the success of Conservation Agriculture in the irrigated cropping systems of the Bajio (Mexico) (poster)
application/pdf [65,38 kB] - 12/09/2003   Partnerships, farmer participation and conservation agriculture initial experiences and lessons from the Bajio (Mexico) (poster)
application/pdf [77,14 kB] - 12/09/2003   Diffusion of direct planting on permanent soil cover the direct seeding group of Madagascar (GSDM) (poster)
application/pdf [80,05 kB] - 12/09/2003   Cropping systems on permanent soil cover for Madagascar highlands (poster)
application/pdf [416,19 kB] - 12/09/2003   Effect of reduced tillage on soil characteristics and durum wheat grain yield - Algeria, in a Mediterranean semi-arid climate type (poster)
application/pdf [53,55 kB] - 12/09/2003   Global Program On Direct Sowing, Mulch-Based And Conservation Agriculture (GP-DMC)(poster)
application/pdf [83,28 kB] - 12/09/2003   Impacts of direct planting on permanent soil cover (DPPSC) techniques on soil biological activity in Northern Vietnam (poster)
application/pdf [126,55 kB] - 12/09/2003   Short -term evolution of c-co2 emissions for a brazilian oxisol: effect of tillage and rainfall (poster)
application/pdf [2,16 MB] - 24/08/2003   Da agricultura destruidora com preparo do solo para a agricultura sustentável e diversificada em plantio direto
application/pdf [1,10 MB] - 24/08/2003   No-tillage as technology to prevent desertification
application/pdf [1,27 MB] - 24/08/2003   Crop-livestock integration through no-tillage on cover-crop in Vietnam
application/pdf [290,32 kB] - 24/08/2003   Conservation agriculture adapted to specific conditions No tillage for smallholder farmers in semi-arid areas (Cameroon and Madagascar)
application/pdf [2,04 MB] - 24/08/2003   New concepts for sustainable management of cultivated soils through direct seeding mulch based cropping (DMC) systems: the CIRAD experience, partnership and networks
application/pdf [93,84 kB] - 24/08/2003   Nouveaux concepts pour une gestion durable des sols cultivés avec les systèmes de semis direct sur couvertures végétales permanentes du sol : l'expérience du CIRAD, les partenariats et les réseaux

[ Résumé ]

Les systèmes de semis direct sur couvertures végétales permanentes du sol constituent une alternative intéressante pour combattre la dégradation des sols et développer des activités agricoles dans beaucoup de pays dans le monde. Depuis 20 ans, le CIRAD en partenariat avec plusieurs organisations de recherche nationales et internationales, contribue à leur montage en édifiant les concepts et en les adaptantaux différentes conditions environnementales et socio-économiques. La bonne gestion de la matière organique est un facteur clef du bon fonctionnement de ces systèmes et elle contribue à maintenir le sol couvert en permanence et protégé par un mulch végétal. Dans les zones tropicales humides où la mineralisation des résidus de récolte est rapide du fait des conditions environnementales favorables, il a été nécessaire d'introduire des plantes de couvertures avant et/ou après la culture commerciale principale. La couverture du sol est un moyen de recycler l'eau du sol et les nutriments qui n'ont pas été exporté de la parcelle par la culture commerciale, en évitant les pertes par lixiviation. Le concept de «pompe à nutriments» appliqué aux cultures de couvertures a été fondamental pour améliorer la durabilité de la production des cultures annuelles avec les SCV dans la zone tropicale humide. Dans ce contexte, les plantes de couvertures doivent jouer plusieurs rôles pour améliorer l'efficacité des systèmes SCV. Sous le sol, ses systèmes racinaires bien développés aggrègent le sol en évitant la compaction, améliorent la porosité des sols, recyclent l'eau et nutriments des couches profondes du sol, sontcapables d'extraire les nutriments même dans des sols pauvres ou acides. De plus, parce qu'un large part de la matière organique revient au sol, les plantes de couvertures améliorent l'activité biologique. Ce concept de multi-functionalité a été fondamental pour sélectionner les nouvelles espèces à utiliser comme plantes de couvertures pour les systèmes SCV.

application/pdf [117,23 kB] - 24/08/2003   D'une agriculture destructive avec labour vers une agriculture durable avec les systèmes de semis direct sur couverture végétale permanente du sol : 20 ans de recherches du CIRAD et des ses partenaires Brésiliens dans les régions des Cerrados au Brésil.

[ Résumé ]

L'écosystème des Cerrados des zones tropicales humides du Brésil occupe 200 millions d'hectares dont la moitié pourrait être utilisé à des fins de productions agricoles. Actuellement seulement 50 millions sont effectivement utilisés, essentiellement par des paturages (80%). Au début de cette coneversion an terres agricoles dans les années 70, les techniques conventionnelles de travail du sol directement transférées des pays industrialisés ont ruinés rapidement la fertilité des sols du fait de l'érosion et de la minéralisation excessive de la matière organique du sol. Pour éliminer rapidement et efficacement ces conséquences, le CIRAD et ses différents partenaires ont développés de nouvelles techniques de systèmes de semis direct à base de couverture permanete du sol (SCV - DMC en anglais pour Direct seeding Mulch based Cropping systems). Ces systèmes SCV qui tendent à imiter l'écosystème de la forêt primaire, ont été amélioré petit à petit aux niveaux agronomique, écologique, technique et économique. Le snouveaux systèmes SCV sont basés sur la diversification et l'usage optimal de la biodiversité, écartant la monoculture. Différentes successions annuelles de cultures commerciales et couvertures ont été testées avec quelquefois jusque trois cultures successives par an. Dans le contexte des Cerrados, ces nouveaux systèmes SCV et des programmes associés de sélection végétale (sélection intégrée aux systèmes SCV), ont accru la productivité de toutes les principales cultures commerciales de la région. Dans toutes les situations, la productivité de tout le système est augmentée significativement : de 6 à 8 t/ha/an de biomasse totale produite par une simple, peu rentable, culture commerciale à 30 t/ha/an de biomasse totale avec les plus efficaces des systèmes SCV.