Accueil / Ateliers et réseaux / Formations, séminaires et ateliers /

Dernières contributions ici

  • Parcelle contigües de coton scv et traditionnel

Localisation

  • à Maroua au Cameroun
    Du 24 au 28 /09/2007

Activités

  • capitalisation et échange en matière de SCV

Séminaire Maroua 2007

Capitaliser les acquis de la mise au point des SCV dans les systèmes de culture cotonniers d'Afrique sub-saharienne, de discuter des déterminants et des approches de diffusion des SCV dans les systèmes de production cotonniers du Nord Cameroun, d'initier et faciliter les échanges entre les équipes du Sud sur les pratiques innovantes en culture cotonnière, en relation avec une gestion durable des sols

Poue en savoir plus, voir les documents suivants : Programme Perspectives Synthèse Documents

Page rédigée par : Administrator User.

Commentaires

 

Recherche dans la librairie virtuelle

application/pdf [28,88 kB] - 21/05/2008   Résultats campagne 2007- Projet Eau Sol Arbre - Sodecoton

[ Résumé ]

Le site est installé sur des parcelles abandonnées qui ne servaient plus qu'à quelques rares installations de parcelles de sorgho rouge du fait de l'érosion et de la baisse de fertillité liée à plusieurs décennies de travail du sol. Les objectifs visés sont un assolement en itinéraire SCV orienté vers une restructuration du sol, une diversification de l'offre alimentaire, une amélioration des performances agronomiques des rotations. Les résultats portent sur les rendements de coton paillé, du maïs et du riz.

application/pdf [179,66 kB] - 28/09/2007   Le semis sur couverture végétale (SCV). Le coton sur couverture

[ Résumé ]

Comment fait-on le Coton en SCV ?

application/pdf [105,94 kB] - 27/09/2007   Quelques clés morphopédologiques pour le Nord Cameroun à l'usage des agronomes

[ Résumé ]

L'objectif de ce rapport est d'expliciter schématiquement et en langage clair, d'une part les caractéristiques, d'autre part les clés d'organisation des paysages et des sols de la région du projet ESA/SCV dans le Nord (Garoua) et l'extrême Nord (Maroua) du Cameroun. Il s'agissait, non pas de refuter, mais, à la lumière de nos observations, de « traduire » les divers documents antérieurs sur la pédologie de cette région, qui, sans doute clairs pour des spécialistes, apparaissent un tantinet obscures pour des agronomes. Malgré notre courte présence (quelques jours) sur le terrain et sans vouloir contredire ces écrits nous avons, par rapport à ces derniers, d'une part ajouté quelques considérations personnelles permises par notre expérience comparative de diverses situations, africaines ou autres, d'autre part « lissé » certaines considérations susceptibles d'entretenir auprès des agronomes une certaine confusion entre ce qui, pour eux, est important et ce qui est plus accessoire en particulier les nomenclatures spécialisées.

application/pdf [195,46 kB] - 27/09/2007   PACA - Le coton SCV sur précédent maïs + niébé à Madagascar

[ Résumé ]

Le principal système SCV proposé par le projet PACA est la rotation d'une association maïs+niébé avec du coton. Ce système permet d'accroître à la fois les rendements de la principale culture de rente de la région, le coton, et des cultures vivrières, le maïs et le niébé.

application/pdf [2,96 MB] - 26/09/2007   Démarche terroir et diagnostic agropastoral, premiers résultats d'application à LaîndéMassa et Sirlawé au Nord Cameroun
application/pdf [287,06 kB] - 25/09/2007   La baisse des rendementscotonniers dans plusieurs paysproducteurs soudano-sahéliens.Causes et solutions

[ Résumé ]

Le contexte général de l'activité agricole et cotonnière se dégrade avec :- le tassement des prix du coton ;- le renchérissement des facteurs de production ;- la baisse des rendements agricoles sur le long terme- On ne peut exclure qu'il participe à la dégradation des terres.- Les pratiques classiques de conservation des eaux et des sols (CES), le « water harvesting » ou l'agroforesterie dont la mise en oeuvre est longue et fastidieuse, n'ont pas suffit à stopper la dégradation du sol,- Les systèmes de culture sous couverture végétale (SCV) apportent unélément de réponse à la dégradation du milieu en permettant :

  • L'amorce du redressement de la fertilité des sols (par la M.O.)
  • L'élimination progressive des jachères
  • La mise en valeur de terres considérées comme marginales
  • Un moindre recours à terme aux engrais minéraux
  • La combinaison des SCV avec l'aménagement des terroirs peut être de nature à amorcer un redressement des rendements agricoles

. Leur diffusion à grande échelle et des observations sur leur impact sont pour cela indispensables.

application/pdf [45,50 kB] - 25/09/2007   Protection insecticide du sorgho repiqué (Muskuwaari) contre les dégâts de foreurs des tiges Sesamia cretica) au Nord-Cameroun

[ Résumé ]

Au Nord Cameroun, l'extension de la culture du sorgho repiqué Muskuwaari des vertisols modaux aux sols vertiques avoisinant les champs de culture pluviale s'est traduite par une augmentation des dégâts du foreur de tiges Sesamia cretica autant sur ce sorgho de saison sèche que sur sorgho pluvial. Entre 2001 et 2003 on a ainsi relevé dans la région de Maroua une perte moyenne de rendement liée aux foreurs de 330 kg/ha (soit de plus de 40%)(Mathieu et al. 2006). Pendant la saison de culture 2003-04, des tests de protection chimique conduits avec 3 matières actives (m.a) de synthèse (imidaclopride, acétamipride et thiametoxam), et des extraits végétaux de Jatropha curcas et neem Azadirachta indica, ont placé en tête l'acétamipride et le neem comme respectivement la m.a et l'extrait végétal les plus efficaces ( Aboubakary et al. 2005). De nouveaux essais ont été conduits pendant la campagne 2004-05, pour établir des références sur les molécules insecticides susceptibles d'être utilisées et les modalités d'application, avec le souci du meilleur compromis entre efficacité vis-àvis du ravageur, rentabilité économique et impact environnemental.

application/pdf [176,83 kB] - 24/09/2007   Quel dispositif pour le suivi et l'évaluation des SCV au niveau de la zone cotonnière du Cameroun ?

[ Résumé ]

Inventaire des travaux à réaliser en matière de suivi évaluation des SCV au niveau de la zone cotonnière.

application/pdf [75,42 kB] - 24/09/2007   Pratique de semis dans la raie lors du labour en tractionanimale à la croisée de la pratique de semis sous couverture végétale.

[ Résumé ]

Le but essentiel de ce diaporama est de poser la problématique d'insertion de la pratique de semis direct sous couvert végétal (SCV) dans les pratiquent habituelles des producteurs.

application/pdf [211,88 kB] - 23/09/2007   Commerceéquitable/SCV

[ Résumé ]

Une complémentarité gagnant-gagnant aubénéfice du producteur avec une combinaison commerce équitable et SCV!

application/pdf [153,96 kB] - 23/09/2007   Effets du labour en culture attelée et de systèmes à couvertures végétales sur la disponibilité de l'eau en début de saison des pluies dans le Mali Sud.

[ Résumé ]

L'objectif est de comparer l'effet du système conventionnel le plus performant (Labour) à un système semis direct végétal (SCV)

application/pdf [620,13 kB] - 22/09/2007   Capital naturel et développement durable

[ Résumé ]

Ce diaporama présente les aproches actuelles de l'aide au développement, l'insuffisante prise en compte du capital naturel.... et les conclusions opérationnelles.

application/pdf [2,18 MB] - 21/09/2007   Les cotonniersgenetiquementmodifies
application/pdf [575,35 kB] - 21/09/2007   Agroécologie et techniques innovantes dans les systèmes de production cotonniers - Présentation projet SCV - Mali.
application/pdf [95,17 kB] - 21/09/2007   Pertes occasionnées par les foreurs de tiges (Sesamia cretica) au sorgho repiqué (Muskuwaari)au Nord-Cameroun

[ Résumé ]

Au Nord Cameroun, l'extension de la culture du sorgho repiqué Muskuwaari des vertisols modaux aux sols vertiques avoisinant les champs de culture pluviale s'est traduite par une augmentation des dégâts de foreurs de tiges (essentiellement Sesamia cretica) autant sur ce sorgho de saison sèche que sur sorgho pluvial. Entre 2001 et 2003 on a ainsi relevé dans la région de Maroua une perte moyenne de rendement liée aux foreurs de 330 kg/ha (soit de plus de 40%)(Mathieu et al. 2006). D'autres évaluations ont été effectuées sur divers sites de la région durant les saisons sèches 2003-04 et 2004-05 pour compléter l'estimation des pertes dues à ces insectes, tout en précisant le rôle de certains facteurs identifiés comme susceptibles d'influencer l'importance de l'infestation et des dégâts de foreurs.

application/pdf [181,39 kB] - 18/09/2007   Utilisation des statistiques deproduction cotonnière pourdéterminer l'évolution de la fertilité des sols : étude au Nord Cameroun

[ Résumé ]

L'utilisation des statistiques de production cotonnière pour évaluer la fertilité des sols donne plus des indications plutôt que des convictions. Ce diaporama le montre avec des résultats appliqués à quelques secteurs du Nord Cameroun.

application/pdf [334,52 kB] - 18/09/2007   évolution de la fertilité des solscultivés sous système deproduction à base de culturecotonnière au Nord Cameroun

[ Résumé ]

Des problèmes des réserves minérales sont mis en avant

  • Généralisés aux anciens bassins cotonniers
  • Vigilance par rapport à d'éventuels symptômes foliaires de carence

Situation qui risque de s'aggraver au vu du contexte économique.

application/pdf [221,90 kB] - 18/09/2007   Fiche Technique Association Céréales...
application/pdf [28,48 kB] - 14/09/2007   Rôles des GP et de l'OPCC-GIE dans le mise au point et la diffusion des SCV

[ Résumé ]

L'implication des groupements de producteurs et de l'OPCC-GIE dans la diffusion des SCV peut constituer un atout pour l'adoption de cettenouvelle technique par les producteurs. Mais, un système de diffusion si rigoureuse et si adapté soit-il, ne peut pas donc à lui seul réunir toutes les conditions nécessaires à l'adoption de techniques nouvelles par les producteurs. Il peut seulement faciliter l'adoption d'une technique, accélérer un processus de changement des pratiques qui résultes des facteurs non prédictibles.

application/pdf [1,23 MB] - 14/09/2007   Les systèmes SCVà Madagascar avecréférence au projetPACA

[ Résumé ]

Sont soulignés ici la nécessité d'un bon choix des systèmes en fonction des milieux, la nécessité d'une bonne production de biomasse et et de sa protection contre les feux et les animaux. Il faut également veiller à introduire les soles fourragères dans les rotations et à pérenniser les systèmes et surtout ne pas revenir au labour.