Recherche dans la librairie virtuelle

application/pdf [1,29 MB] - 27/06/2012   Designing and disseminating conservation agriculture according to context features: theory and practices
application/pdf [1,79 MB] - 26/06/2012   Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiche technique : Arachides pérennes - Arachis pintoï et Arachis repens

[ Résumé ]

Arachis pintoï est une légumineuse (famille des Fabaceae) pérennes, non volubile, de type C3.L’arachide pintoï est originaire d’Amérique du Sud (Brésil) où elle se développe dans les forêts peu denses. Elle est cultivée en zones tropicales et sub-tropicales humides, en Asie du Sud-Est, Amériques et dans l’Océan Pacifique

application/pdf [1,21 MB] - 21/03/2012   Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiche technique : Eleusine coracana

[ Résumé ]

L’eleusine est une graminée (famille des Poaceae, tribu des Eragrostideae) annuelle, de type C4. Eleusine coracana est originaire d’Afrique de l’Est (Ouganda, Ethiopie) où elle est cultivée depuis l’âge de bronze L’eleusine est cultivée sur plus de 2,5 millions d’hectares en Asie du Sud et en Afrique de l’Est où elle représente une céréale importante, en particulier en milieu très sec

application/pdf [1,30 MB] - 21/03/2012   Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiche technique : Avoine Avena sativa et Avena strigosa

[ Résumé ]

L’avoine (Avena sativa et Avena strigosa) est une graminée (famille des Poaceae) annuelle. Avena sativa est originaire de l’Afrique du nord et du Moyen-Orient. Avena strigosa est originaire de l’ouest de la Méditérrannée (Espagne, Portugal). Il s’agit d’une espèce de climat tempéré. Plante de type C3, elle peut contenir plus de NH4+ par unité de matière sèche que des plantes en C4 comme les brachiaria ou les sorghos.
Avena strigosa contient de 13 à 15% de protéines.
Avena sativa est hexaploïde. Avena strigosa est la seule avoine diploïde et est largement utilisée dans les programmes de création variétale. Elle est plus rustique qu’Avena sativa, avec des graines plus petites. L’avoine a des fleurs hermaphrodites (organes males et femelles sur les mêmes fleurs), auto- pollinisées par le vent.

application/pdf [7,55 MB] - 21/03/2012   Potentiel Redox (Eh) et pH : un cadre global de fonctionnement des systèmes sol/eau/plantes/microorganismes

[ Résumé ]

Séminaire du 10/01/2012 - Agropolis
Utilisation des processus écologiques pour une production durable.
Suppose la compréhension des processus, des structures, des fonctions, des cycles.

application/pdf [4,85 MB] - 28/09/2011   Princípios, funcionamento e gestão de ecossistemas cultivados em plantio direto sobre cobertura vegetal permanente

[ Résumé ]

Version portugaise des chapitres 1 et 2 du Manuel pratique du semis direct à Madagascar, présentant les principes, le fonctionnement et la gestion des systèmes en SCV.

application/pdf [4,85 MB] - 28/09/2011   Principios, funcionamiento y gestión de los ecosistemas cultivados en siembra directa con cobertura vegetal permanente

[ Résumé ]

Version espagnole des chapitres 1 et 2 du Manuel pratique du semis direct à Madagascar, présentant les principes, le fonctionnement et la gestion des systèmes en SCV.

application/pdf [7,40 MB] - 03/01/2011   Mission d’appui scientifique et technique au projet PADAC pour la création-diffusion de scénarios d'agriculture durable (SCV) et la formation - Cambodge - 2010

[ Résumé ]

Comme l’année précédente et à sa suite, cette mission avait pour objectif global d’établir un bilan le plus objectif possible et de proposer des recommandations pour assurer les progrès du continuum de « création-diffusion-formation » de scénarios diversifiés d’agriculture durable (SCV) conçus, élaborés et mis en pratique par le projet intégré PADAC aussi bien en agriculture pluviale qu’inondée, dans deux grandes régions écologiques vitales pour la production agricole cambodgienne : la région de Kampong Cham à l’est et l’axe Battambang-Pailin à l’ouest.

application/pdf [839,39 kB] - 03/01/2011   Mérite Universitaire L. Séguy

[ Résumé ]

En Novembre 2010, à une semaine d'intervalle, Lucien Séguy reçoit 2 titres honorifiques pour services rendus à la Nation Brésilienne :

- Le Mérite Universitaire (Honoris Causa) de l'Université de Ponta Grossa, qui a reçu cette année  le prix d'excellence agronomique face aux meilleures grandes Universités du Brésil et qui devient le "Centre d'excellence en semis direct" financé par l'état du Parana (et qui valorise le cours international que nous y avons enseigné depuis maintenant 5 ans).

- Le Titre  de "Grand Citoyen du Mato Grosso" pour ses travaux pionniers sur l'agriculture de conservation (SCV) qui ont contribué à faire de cet état le premier producteur de grains du Brésil, en 15 ans. Ce titre lui a été décerné par l'Assemblée Législative de l'Etat du Mato Grosso.

 

 

application/pdf [1,09 MB] - 22/12/2010   Quelques éléments de réflexions sur l'avenir de l'Agriculture Cambodgienne

[ Résumé ]

Cet article fait suite au bref compte rendu de séminaire publié dans le cn n°292. Il vise à développer, expliciter et peut-être articuler plus clairement quelques éléments clefs à combiner dans une réflexion générale sur le(s) futur(s) possible(s) de l’agriculture cambodgienne.

Conduire cette réflexion autour de scénarii prospectifs, aujourd’hui, est primordial … il sera probablement trop tard demain ! Car l’agriculture cambodgienne est à la croisée des chemins, et des voies possibles divergentes s’ouvrent devant elle ; des orientations stratégiques sont à prendre et elles ne seront pas anodines car elles influeront sur le devenir du monde paysan (> 75% de la population, # 90 % de la pauvreté), la protection de l’environnement et l’aménagement du territoire, l’émergence d’un secteur agro-industriel comme pilier supplémentaire de l’économie nationale. Il faudra également imaginer et financer les moyens de mise en oeuvre effective, sur des échelles nationales, de ces politiques, car à quoi bon multiplier des stratégies sans tactique !

Deux grandes questions centrales doivent structurer ces nouvelles orientations de politique agricole :

- comment sécuriser et intensifier la production rizicole des régions centrales du pays qui concerne près de 70% de la population active

- comment combiner sur les vastes réserves foncières des régions périphériques, l’émergence d’une agriculture familiale commerciale performante, travaillant en étroite collaboration avec un secteur agro-industriel, tout en préservant efficacement les ressources naturelles (forêts – biodiversité, eau, sol). Grands traits de la situation actuelle de l’agriculture familiale cambodgienne

application/pdf [5,64 MB] - 18/12/2010   Rapport de mission en Guadeloupe : Propositions concrètes pour la construction de systèmes bananiers plus perfomants et gérés plus écologiquement, sur couverture végétale permanente, dans un environnement protégé
application/pdf [2,42 MB] - 09/11/2010   Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiches techniques et plantes de couverture annuelles (couverture morte) - Maïs ou sorgho associé à une légumineuse alimentaire volubile (Dolique, Niébé ou Vigna umbellata)

[ Résumé ]

Les systèmes à base de maïs (altitude (600 - 1100 mètres d’altitude) avec longue saison sèche (6 à 7 mois). Ils sont particulièrement recommandés au Lac Alaotra et dans le Moyen-Ouest.

Ils sont assez bien adaptés au climat semi-aride du Sud-Ouest et même dans le

Grand-Sud, en particulier ceux à base de sorgho (Ils sont possibles avec le niébé (Vigna unguiculata) dans toutes ces zones, la variété de niébé à utiliser peut être une variété de cycle long ou de cycle court.

La dolique (au dessus de 1200m. Sur les Hautes terres (climat sub-tempéré d’altitude), seul le systèmeMaïs + niébé (de cycle court) est possible et recommandé, mais uniquement en dessous de 1500 m d’altitude.

Les systèmes à base de sorgho sont recommandés dans le Sud-Ouest (climat semi-aride) et dans le Grand-Sud principalement. Ils sont possibles et performants au Lac Alaotra et dans le Moyen-Ouest, mais cette culture y est peu appréciée.

Zea mays) sont très bien adaptés au climat de moyenneSorghum bicolor).Vigna unguiculata) dans le Sud-Est (climat tropical humide).Dolichos lablab ou Lablab purpureus) et le Vigna umbellata se développent très mal.

application/pdf [1,68 MB] - 19/10/2010   Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Annexe 2 - Les bases de calculs économiques pour l'évaluation des systèmes SCV

[ Résumé ]

L’évaluation économique des systèmes proposés à la diffusion est une étape fondamentale dans le processus de création-formation-diffusion de systèmes en semis direct sur couverture végétale permanente.

Il existe cependant de nombreuses définitions des différents critères économiques à prendre en compte, qui ont toutes leur valeur intrinsèque, mais diffèrent cependant les unes des autres.

Il est donc fondamental d’adopter des définitions précises pour les différents termes économiques employés et de poser clairement les conventions de calculs.

Une première proposition d’harmonisation des calculs économiques a été proposée par le GSDM en 2005 pour l’exploitation des bases de données des différents projets impliqués dans la diffusion des techniques SCV. Elle a été légèrement révisée en 2006 afin de s’ajuster au logiciel Olympe qui était alors choisit pour la gestion des réseaux de fermes de références, au Lac Alaotra dans un premier temps dans le cadre du projet BV Lac, puis sur les hautes-terres dans le cadre du projet BVPI-SEHP.

Ces définitions et conventions de calculs ne sont pas meilleures que d’autres qui auraient tout aussi bien pu être utilisées (qui sont parfois indiquées dans le texte afin de bien les distinguer). Mais l’adoption de définitions/conventions communes est un préalable indispensable pour établir des comparaisons entre les données des différentes bases. Les définitions/conventions adoptées ici sont de plus compatibles avec les outils utilisés pour la modélisation des exploitations (Olympe), et reconnues de façon classique en sciences de gestion : notion de marge brute et nette, de résultat issu du compte d’exploitation générale, de solde de trésorerie, etc.

Ce document présente les définitions et les conventions de calculs adoptées pour l’ensemble des projets intervenant dans le domaine de la diffusion des techniques SCV à Madagascar, que ce soit lors de l’exploitation des bases de données sur la diffusion ou dans les études sur les fermes de référence. Les différentes valeurs économiques utilisées pour la comparaison des systèmes et pour l’évaluation du revenu des agriculteurs sont également présentées, avec des exemples simples de calculs.

application/pdf [3,73 MB] - 19/10/2010   Posters formation SCV pour les agriculteurs
application/pdf [7,57 MB] - 19/10/2010   Posters formation sur le fonctionnement des SCV pour les cadres
application/pdf [5,40 MB] - 05/10/2010   O plantio directo sobre cobuertura vegetal permanente (PDSCV) Como funciona ?

[ Résumé ]

O presente documento é uma tradução adaptada e melhorada de um documento em língua nativa destinado aos agricultores. Ele constitui um auxílio precioso para os extensionistas de campo ao solucionar repostas às perguntas que os agricultores podem fazer a respeito do Plantio Direto Sobre Cobertura Vegetal permanente(PDSCV).

Não é um documento metodológico nem fichas técnicas, mais simplesmente um documento de sensibilização às técnicas PDSCV.

Estas técnicas muito difundidas na América do Sul (no Brasil em particular) foram desenvolvidas e adaptadas às condições semelhantes da agricultura praticada em

Madagascar pelo Tany sy Fampandroasana (TAFA) e pelo Centro de Cooperação Internacional em Pesquisa Agronômica para o desenvolvimento (CIRAD, em particular com o apoio contínuo do Dr. Lucien Séguy) nas ecologias variadas da Grande Ilha : Altiplanos em altitude com estação fria ; Lago Alaotra e Médio Oeste em média altitude, com uma estação seca marcada ; Sudeste quente e úmido todo ano ; Sudoeste semi-árido ; etc.

application/pdf [3,94 MB] - 05/10/2010   Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Annexe 1 - Les principales plantes des jachères et adventices des cultures à Madagascar

[ Résumé ]

La connaissance des principales plantes est un atout important pour une agronomie efficace, que ce soit en agriculture conventionnelle ou en semis direct sur couverture végétale permanente. La reconnaissance des adventices et la connaissance de leur comportement (cycle, mode de multiplication, etc.) sont indispensables pour raisonner les méthodes de lutte.

De nombreuses plantes donnent également des indications utiles sur le milieu où elles se développent : niveau de fertilité (sols dégradés, sols relativement riches, etc.), structure du sol (risques de compaction ou au contraire chances de trouver une bonne structure), régime hydrique, hydromorphie, etc.

Cette annexe, qui vise à fournir des informations pratiques sur les principales plantes des jachères et adventices des cultures complète donc logiquement le manuel pratique du semis direct à Madagascar.

Ce document n’a cependant pas l’ambition d’être exhaustif. Le choix des espèces présentées, nécessairement limitées en nombre, a été fait sur la base des espèces les plus fréquemment rencontrées dans les différents milieux dont traite ce manuel, en tenant compte de leur importance agronomique.

De nombreuses plantes présentées ici se retrouvent toutefois dans de très nombreuses régions du globe dans des zones agro-écologiques similaires, ce qui fait que les informations présentées ici peuvent être largement utilisées en dehors de Madagascar, pour toute la zone inter-tropicale. Les herbicides proposés sont des herbicides “classiques”, homologués et facilement disponibles à Madagascar. Des herbicides non homologués ou non disponibles à Madagascar, plus récents et homologués en Europe/Amérique, sont parfois indiqués dans ce guide, pour en accroître la portée. A l’inverse, certains herbicides homologués à Madagascar sont d’usage restreint en Europe/Amérique, comme l’atrazine ou l’alachlore. Rappelons qu’ils ne sont proposés à Madagascar que dans un processus de conversion vers les SCV, et donc de manière temporaire, et en l’absence de produit efficace moins dangereux. Par aileurs, des herbicides non homologués/disponibles à Madagascar, plus récents et homologués en europe, sont parfois indiqués dans ce guide, pour en accroître la portée.

Ce document, rédigé par des agronomes généralistes, n’est pas un travail de botaniste. Il n’a donc pas la prétention de donner des descriptions botaniques précises des plantes présentées, et ne fait pas reposer l’identification des plantes sur des clefs de détermination précises. Il s’arrête parfois au niveau du genre, sans identifier les espèces, quand un genre peut être “traité agronomiquement” de manière homogène (c’est à dire quand l’utilisation des plantes et leur mode de contrôle ne dépendent pas de l’espèce mais seulement du genre).

Il vise simplement à aider les agents de terrain à identifier rapidement et à se familiariser avec un certain nombre d’espèces, en espérant couvrir les principales plantes qu’il est bon de connaître lorsqu’on cherche à intervenir dans un milieu.

application/pdf [6,09 MB] - 04/10/2010   La symphonie inachevée du semis direct dans le Brésil Central : Le système dominant dit de "semi-direct" - Partie 2