Recherche dans la librairie virtuelle

134 résultat(s) pour la recherche de Cameroun

application/pdf [990,57 kB] - 13/09/2007   Démarche de diffusion des scv dans la zone cotonniere du Nord Cameroun: dispositif, atouts et limites

[ Résumé ]

faisabilité et adaptation au contexte, les systèmes/plantes retenus en 2006 et 2007 avec atouts et limites. Le bilan de la pré diffusion des SCV 2006 suit avec quelques premiers résultats de la diffusion des SCV en 2007 puis la vision de L'OPCC par rapport la diffusion des SCV.

application/pdf [1,06 MB] - 13/09/2007   Le statut organique des sols au NordCameroun - une question préoccupante !
application/pdf [771,60 kB] - 11/09/2007   Principes clés pour assurer la logistique semencière en vue d'accompagner la diffusion des SCV au Nord Cameroun

[ Résumé ]

Stratégie retenue pour l'implication de tous dans la logistique semencière en accompagnement de la diffusion des SCV.

application/pdf [6,22 MB] - 10/09/2007   Projet ESANord Camerounles SCV mis au point et leursperformances
application/pdf [9,23 MB] - 10/09/2007   Les systèmes cotonniers dehaute technologie dans leMato Grosso (Brésil)

[ Résumé ]

Performances , limites et perspectives des systèmes cotonniers de haute technologie dans le Mato Grosso au Brésil. Intérêt pour l'Afrique ?

application/msword [50,50 kB] - 10/09/2007   Axe structurant 2 : l'avenir de la culture cotonniere en Afrique/ les grandes tendances

[ Résumé ]

Après des rappels des grandes tendances d'impact généralisables des SCV cotonniers, sont évoqués les grands axes des possibilités offertes par les résultats en SCV pour l'avenir de la culture cotonnière en Afrique.

application/pdf [1,92 MB] - 09/09/2007   Adaptation des systèmes de culture sur couverturevégétale au Nord Cameroun : enjeux etperspectives de développement

[ Résumé ]

Les multiples intérêt des SCV au Nord Cameroun sont la meilleure disposition en eau pour les culturespluviales faible risque climatique, la sécurisation des productions et des revenus, la protection du sol contre l'érosion pluviale, l'augmentation rapide du taux de carbone du sol et l'amélioration de la fertilité des terres.Les contraintes comprennent des résultats intéressants seulement à partir de la 3e année (faire attention en années 1 et 2), l'obligation de production de biomasse enquantité et qualité suffisante pour le sol et lebétail, la nécessité de maintenir le sol couvert, l'entretien pénible si mauvaise couverture du sol.

application/pdf [93,02 kB] - 09/09/2007   Le semis sur couverture végétale (SCV). Généralités

[ Résumé ]

C'est une nouvelle façon de cultiver basée sur plusieurs principes : 1. Pas de travail du sol. Le sol n'est jamais travaillé : pas de labour, pas de sarclage mécanique ni de buttage. 2. Couverture permanente du sol. Le sol est toujours recouvert d'une couverture végétale vivante ou morte (pailles). 3. Semis direct dans la paille. Les semis sont réalisés directement en écartant un peu la paille et en faisant un simple trou ou un sillon. Les effets de ces techniques reposent entre autres sur : 1. Amélioration biologique du sol. Certaines plantes et animaux vivant dans le sol peuvent creuser le sol est le rendre plus « tendre ». 2. Lutte biologique contre les mauvaises herbes. Les mauvaises herbes sont étouffées par la paille ou par les plantes associées aux céréales. 3. Contrôle de l'érosion. Les pailles couchées sur le sol empêchent l'eau de couler très vite. Ainsi la pluie n'emporte plus la terre et les engrais dans les mayos.

application/pdf [75,05 kB] - 09/09/2007   Le coton SCV à Madagascar - 10 ans de sites TAFA

[ Résumé ]

Suite à plus de 10 ans d'expérimentation sur les rotations biennales à basede céréale et de coton en milieu contrôlé, les principales leçons à tirer pour le passage en milieu paysan sont que :

  • Les rendements en coton ne cessent de progresser en SCV quels que soient les précédents et la fertilisation
  • Les rendements du coton en monoculture sur labour stagnent
  • La rotation maïs+niébé/coton est celle actuellement préférée par les paysans car toutes les plantes apportent de l'argent et/ou de la nourriture
  • La densité de plantation de l'association maïs+niébé peut être modulée en fonction de l'importance que l'on veut donner au niébé : 1 lignealternée entre chaque ligne de maïs ou 3 lignes de niébé entre 2 lignesde maïs jumelées
  • L'association du maïs au niébé permet de sécuriser la production vivrière face aux aléas climatiques ou aux ravageurs (criquets).
application/pdf [98,50 kB] - 08/09/2007   Le semis sur couverture végétale (SCV). Le niébé sur couverture

[ Résumé ]

Niébé sur paillage de mauvaises herbes, niébé sur paillage de riz.

application/pdf [3,15 MB] - 07/09/2007   Tests SCV SOCOMA :Bilan des campagnes 05-06 et 06-07Premiers résultats campagne 07-08

[ Résumé ]

Bilan SCV des campagnes 05-06 et 06-07 et quelques résultats SCV de la campagne 07-08 à la SOCOMA, enquêtes SCV.

application/pdf [1,60 MB] - 07/09/2007   Parcours en scv de deuxexploitants pilotes

[ Résumé ]

A partir du parcours en SCV de deux exploitants pilotes sont relevés les résultats mais également les réactions d'autres exploitants et la demande qui en découlent.

application/pdf [27,22 kB] - 07/09/2007   Le semis sur couverture végétale (SCV) - Les céréales associées

[ Résumé ]

1. Produire plus de paille pour couvrir le sol même si les animaux en mangent une partie 2. étouffer les mauvaises herbes entre les lignes de céréales 3. Améliorer le sol grâce aux racines des cultures et des plantes associées qui font comme un labour 4. Améliorer le sol grâce aux racines des plantes associées qui vont pourrir sur place